Belle assiette VG colorée d’été… vite fait, bien fait…

C’est l’été ! Un vrai bonheur pour concocter des assiettes vite fait… bien fait… pleines de couleurs, de saveurs, de vitamines, de textures… pour régaler les papilles et bien se nourrir.

Qu’y a t’il dans cette assiette colorée ?

Un avocat tout moelleux rempli de cocktail de légumes lacto-fermentés issu d’un bocal de la biocoop… Et oui, ce soir, c’était vite fait ! Un joli mélange de crudités tomate, courgette, poivron jaune surmontées de graines germées (alfafa, fenugrec, radis noir, fenouil), de lentilles germées et quelques noix trempées depuis la veille, ça c’est pour les omega 3… Et en chaud, 3 belles càs de couscous complet d’épeautre et un reste de ratatouille pour la sauce…

Voilà une assiette vite fait bien fait… Parfaite pour le soir…

L’équilibre alimentaire est bien respecté… L’assiette fait une large part aux légumes bien colorés, juste pas beaucoup de vert  pour une fois ! Des céréales complètes (épeautre) et des légumineuses (lentilles)… des omega 3 avec les noix et l’huile de colza de la sauce salade, de la vitalité avec les graines germées et le lacto-fermenté…

J’ai juste mis le reste de ratatouille à réchauffer tout doux en y ajoutant une pointe de piment de Cayenne…

J’ai dosé un gobelet de couscous complet épeautre  et l’ai mis dans un bol. J’ai mis de l’eau à chauffer dans la bouilloire. Pendant ce temps j’ai ajouté au couscous 1 càs de tamari et 1 càs d’huile d’olive. J’ai bien mélangé pour colorer tous les grains. J’ai ajouté le même volume du gobelet d’eau bouillante et posé une petite assiette sur le bol.

J’ai coupé l’avocat en 2 et les crudités en petits morceaux parce que j’aime bien… Et hop tout est assemblé dans l’assiette… Une belle assiette à déguster… En 1/4 d’heure top chrono… La graine de couscous, c’est super pratique pour accompagner les petits restes de légumes…

 

Et aujourd’hui, une petite salade composée pour mes ex-stagiaires de jeûne en pleine reprise alimentaire…

Petit message pour les stagiaires de jeûne en pleine reprise alimentaire… et les autres…

Voici une assiette salade composée de salade, tomate, courgette en spirale, lamelles de betterave chioggia trop jolie, lamelles de chou rave, petits bouquets de brocoli, petits dés de poivron, éclats de noix et de noisettes, pousses de haricots mungo, mélange germé de alfafa, fenouil, luzerne et fenugrec, betteraves lacto-fermentées et tartare d’algues au citron confit… arrosée d’une bonne huile olive et colza…

Pour la question légumineuses qui ne saurait tarder… ce sont les haricots mungo…
Pour la question céréales ? Une belle galette sarrasin à la fondue de poireaux et cumin suit…

Pour votre prochaine cure d’automne…

Pour votre prochaine cure d’automne…

Vous souhaitez prolonger les bienfaits de l’été et vous préparer à un hiver serein en bonne santé ? Le jeûne d’automne est souverain… Le stress de la rentrée sera passé… L’été s’effacera doucement… L’automne est une saison de transition. L’automne va amener l’organisme à quitter la douce chaleur estivale en transition vers l’hiver.

C’est un moment privilégié pour venir jeûner à Notre-Dame-de-Monts, entre mer et forêt… De belles balades pour se ressourcer… Peut-être encore quelques baignades… La période idéale pour désintoxiquer, épurer et dynamiser le corps.

En particulier, l’automne est le moment de nettoyer le gros intestin, couplé en énergétique aux poumons, afin de se débarrasser des glaires et mucus qui pourraient déclencher en hiver rhumes, sinusites et bronchites… La cure de jeûne d’automne vous prépare à un hiver serein en pleine santé.

Il reste juste encore une chambre dispo sur le stage du samedi 22 au vendredi 28 septembre et une chambre dispo sur le stage du samedi 13 au vendredi 19 octobre.

Contactez-moi vite au 06 88 73 17 45, en commentaires ci-dessous

Et dans mon panier, en août, il y a…

De beaux fruits tout sucrés par le soleil

De beaux légumes plein de vitamines…

Il manque les haricots demi-secs qui arriveront fin août pour le régal des Vendéens…

Pour renouveler les rillettes de sardines…

Pour notre équilibre alimentaire, nous avons besoin de protéines, d’oméga 3, de calcium, de phosphore, de fer, de sélénium, de zinc, de cuivre, de vitamines B3, B12, D… Et bien la sardine apporte tout ça ! Et en plus c’est très bon la sardine à l’huile.

sardines à l’huile d’olive bio et au citron

Mes préférées : les sardines à l’huile d’olive bio et au citron

 

 

 

 

Et toujours pour notre équilibre alimentaire, nous avons besoin de légumineuses chaque jour…  Je prépare donc mes rillettes de sardines avec des mogettes ! Les haricots blancs nous apportent de bonnes protéines végétales (couplées avec celle de la tartine sur laquelle on l’étale !), et de bonnes fibres, des phytostérols, des anti-oxydants, du fer, du manganèse, du cuivre, du phosphore, du magnésium, du zinc, du calcium, du potassium, de la vitamine B1, B2, B6, B9 et E…

haricots blancs au naturel

 

Pour gagner du temps, j’utilise ces mogettes  au naturel :

 

 

 

 

 

Comment fait-on ?

C’est tout simple… Je mets dans le bol de mon thermomix (blender)  une échalote ou un oignon nouveau (environ 30 g). Je mixe 5″ vit 5 pour l’émincer. J’ajoute la moitié de la boite de haricots soit 150 g environ, puis les sardines entières et les petits morceaux de citron. Par contre, je n’utilise pas l’huile. Elle pourra servir si je trouve au final mes rillettes trop sèches…  J’ajoute aussi quelques tours de poivre, le jus d’un demi citron. Et je mixe 15″ » vit 5.

Ensuite, j’ajoute du persil et de la ciboulette émincés. Et pour combler ma gourmandise, j’ajoute 2 ou 3 morceaux de citrons confits au sel maison que je découpe en tout petits morceaux. J’ajoute tout ça à la spatule pour ne pas les mixer. Je n’ai pas ajouté de sel à ma préparation car je voulais ajouter des citrons confits, et ils apportent leur dose de sel !

Reste à déguster ! Et c’est rudement bon !

J’ai également préparé des petits pains sans levure sarrasin – petit épeautre -sésame. Ce sont des petits pains très digestes, sans levure, avec très peu de gluten. Le petit épeautre est à 17% de gluten (au lieu de 59% pour le blé) et le sarrasin est sans gluten.

Je mixe 150 g de grains de petit épeautre de haute provence 20″ vit 10. à défaut de grains, ou de thermomix, on peut utiliser de la farine de petit épeautre. J’ajoute 150 g de farine de sarrasin bio de Sallertaine.  Puis 2 càs de psyllium (pour le moelleux – remplace un peu le gluten…), 1 càc de sel, 1càc de bicarbonate, 1 càc de vinaigre de cidre, puis 220 g d’eau. Et je pétris 2 minutes.

Je forme 8 petits pains. J’ai ajouté aussi ce midi du sésame sur chaque petit pain. J’enfourne à l’omnicuiseur sur un papier sulfurisé sur la grille basse avec 4 càs d’eau dessous pour 20′ max haut et bas. à la sonnerie, je retourne le plat et je programme à nouveau 20′ max en haut et min en bas….

il reste 4 petits pains dans l’omnicuiseur ! Des gourmands sont passés par là !

De mémoire, quand je faisais ces petits pains au grand four, je préchauffais le four à 200° et j’enfournais pour 30 minutes.

Une belle salade de saison pour plat central, accompagnée de son petit pain, ses rillettes sardines mogettes… et le tour est joué ! Voilà un repas parfaitement équilibré !

salade de saison bien accompagnée !

 

Pour renouveler vos sauces et manger des légumineuses !

Voici la recette de la mayo-mogettes…

Pour profiter de l’onctuosité d’une mayo tout en limitant l’apport en huile,  et tout en apportant une dose de légumineuses à notre équilibre alimentaire, la mayo-mogettes est idéale. Elle reprend un peu les grands principes du houmous qui est à base de pois chiches.

J’ai testé la recette avec des haricots blancs, avec des haricots azukis, avec des flageolets, mais pas encore avec des lentilles…

Encore une bonne raison d’avoir toujours un bocal de haricots blancs cuits dans le placard !

Ses avantages ?

Elle est plus légère que la mayo originelle… Remarquez que ce n’est pas difficile ! Elle ne comporte qu’un tiers de la dose d’huile habituelle… Elle ne comporte pas de jaune d’oeuf cru, ce qui la rend plus transportable (pique-nique… c’est la saison !) et elle se garde quelques jours au frigo contrairement à la vraie mayo qui doit être consommée en une seule fois. Elle est très facile à cuisiner et on peut la décliner selon ses envies du jour (moutarde, cornichons, citron confit, algues,…) et le plat qu’elle accompagnera. Et elle apporte la fameuse part de légumineuses que nous devons manger chaque jour.

Alors ? Comment on fait ? C’est tout simple :

Dans mon bol de thermomix (blender),  je mets une échalote épluchée.  Je mixe  5 secondes vit 5.  Puis j’ajoute 30g de moutarde pour la dose de piquant, puis 15g de vinaigre de cidre, puis 75g de l’huile ou des huiles de mon choix (olive, colza,…) et enfin 150g de légumes secs cuits, sel, poivre. Je mixe finement la sauce – 20″ vit6. Je goûte et rectifie l’assaisonnement au besoin et je garde dans un bocal à confiture au frigo.

Quelques variantes :

Je mets après mixage des petits dés de cornichons…

Ou alors je remplace le vinaigre de cidre par du jus de citron et j’ajoute à la fin des petits morceaux de citron confits au sel (fait maison, bien sûr!). Dans le cas de la mayo mogettes citron confit, ne pas mettre de sel au départ !

Je remplace le sel de Noirmoutier par une cuillère à dessert de tamari

Et bien sûr on n’hésite pas à ajouter du persil, de la coriandre, du basilic émincé… selon les envies et le panier du jour !

A vous de jouer, de goûter, de vous régaler…

Et nous voilà à nouveau en juillet…

Profitons des bons fruits et légumes de l’été !

Les fruits et légumes de juillet

et nous revoilà en juin…

C’est le mois de juin et ses fraises qui font leur apparition sur les étals… et les cerises ne devraient plus tarder ! Régalez-vous… N’oubliez pas, pour les fruits, c’est avant les repas… jamais crus après…

De bons légumes nouveaux aiguisent nos papilles : l’ail nouveau… faites des bocaux d’ail lacto-fermenté, c’est la pleine saison… Les 1ères courgettes, les artichauts, des choux tout doux… Faites vous plaisir… Dégustez cru, cuit, à pleines dents, en conscience…

tartare d’algues

Les tartares d’algues apportent à notre corps une quantité absolument édifiante & insoupçonnée de bienfaits nutritionnels.

On trouve une grande diversité d’algues de mer. Elles ont toutes des couleurs différentes, s’étirant du noir au brun, en passant par le rouge, le vert, le bleu foncé. Chacune a une texture, un goût qui lui est propre… Ainsi, on peut tout à fait ne pas apprécier une algue, et en apprécier une autre.

On peut aller les cueillir sur le rocher, d’avril à novembre, pour respecter leur cycle, armé de sa paire de ciseaux pour ne pas les arracher et de son petit panier… Alors, il ne faudra pas ajouter de liquide pour les réhydrater. Le plus simple pour le quotidien est de les trouver au magasin bio en paillette ou autre forme sèche. Là il faudra les réhydrater.

Sans doute la plus connue est-elle la nori, que l’on retrouve souvent entourant les délicats makis japonais. Il y a également la laitue de mer, la wakamé, le kombu, la dulse, le spaghetti de mer, etc… Nous nous trouvons devant un grand choix… à déguster… chacune son tour !

Le gros avantage des algues, c’est leur pouvoir alcalinisant. Les algues de mer font partie des sources de protéines alcalinisantes. La très grande majorité des protéines, qu’elles soient animales ou végétales, sont acidifiantes (plus ou moins en fonction de leur nature première, et de la manière dont on les prépare). Les protéines alcalines sont rares. Très rares… Et l’équilibre acido-basique est un critère si important pour notre homéostasie, surtout dans notre société occidentale, où l’on est confronté quotidiennement, à une grande quantité de facteurs acidifiants tant dans le stress du quotidien que dans notre alimentation…

Les algues nous apportent les 8 acides aminés essentiels, fait rare dans les protéines végétales… Elles sont très digestes. Elles nous apportent beaucoup de fibres essentielles au transit. Les algues de mer sont un réel concentré en terme de micro-nutriments (vitamines, oligo-éléments, et minéraux), les puisant directement dans la mer, leur milieu naturel, là où la vie a pris son envol, il y a quelques milliards d’années : magnésium, phosphore, calcium, fer, cuivre, fluor, manganèse, iode, bore, nickel, vitamine C, vitamine E, bêtacarotène, chlorophylle, quelques vitamines B (et notamment la B1 et B3)

La chlorophylle présente surtout dans les algues vertes permet d’aider notre corps dans les processus de cicatrisation (en stimulant la régénération de nos cellules endommagées), d’aider à maintenir, et à corriger notre équilibre acido-basique, et est également bénéfique pour notre flore intestinale, par son pouvoir assainissant sur celle-ci.

La bêta-carotène (appelé aussi «provitamine A») est le précurseur de la vitamine A. Elle est surtout présente dans les algues rouges.Et, la vitamine A a plusieurs rôles :
 elle est anti-oxydante, et permet donc de limiter au mieux le processus d’oxydation auquel on est tous confrontés (processus de vieillissement normal, jusqu’à un processus qui peut être accéléré par de nombreux facteurs tels que le stress, la pollution, le froid…).
 Elle est également anti-infectieuse, c’est une précieuse alliée de notre système immunitaire
, et elle a un impact bénéfique sur notre peau, en l’aidant à se protéger, et à se régénérer.
 On la conseille souvent en cas d’acné, ou de troubles cutanés (psoriasis, eczéma, etc.). Mais, une fois la cause (ou les causes croisées), incorporer plus de bêtacarotène de qualité dans notre hygiène de vie est une aide précieuse pour avoir un joli teint de pêche… Elle a des pouvoirs cicatrisants et régénérants pour notre muqueuse intestinale. Elle est «liposoluble», ce qui signifie simplement que pour que notre corps puisse l’assimiler, il faut y associer un corps gras (huile végétale, quelques noix / oléagineux, de la purée d’oléagineux…).

Seuls les gens souffrant d’hyperthyroïdie devront s’abstenir d’en consommer, leur richesse en iode pouvant leur causer du tort.

Ma recette de base :

Récupérer 100g de jus de cuisson des pois chiches ou des lentilles (ou d’un bocal de légumineuses cuites) ou d’une briquette de crème végétale (millet, amande, avoine, épeautre, soja, …)

Y mélanger 3 càs d’algues séchées pour les réhydrater.

Ajouter une touche d’acidité : 2 ou 3 càs de citron ou de vinaigre de cidre ou autre vinaigre doux et parfumé…

Ajouter une touche de douceur : 2 càc de purée d’oléagineux (cajou, amandes, sésame, …)

et pourquoi pas un peu de piquant avec 1 càc de moutarde (surtout si on y ajoute quelques câpres ou petits morceaux de cornichons…)

Et ne pas oublier la touche d’huile : 3 càs d’une bonne huile (olive, colza, noix, chanvre, sésame, …)

On fouette le tout. Je le passe 20 secondes au thermomix vitesse 5. Ça marche avec le blender… et avec la fourchette et l’huile de coude !

On peut donc ajouter pour changer des pignons de pin ou des morceaux de noix de Grenoble préalablement trempés pour un peu de croquant…

Ou des épices, une touche de poivre, attention au sel, ce sont des algues !

Ou des aromates persil, ciboulette, …

Ou un peu de piquant avec des câpres et/ou des petits morceaux de cornichons…

Ou des petits morceaux de citrons confits (fait maison, c’est extra bon… mes tartares préférés avec juste du citron pressé, de la purée de cajou, de l’huile d’olive, du jus de pois chiche et des tout petits morceaux de citron confit ( pas trop à cause du sel)…

Il faut le déposer au réfrigérateur minimum 1/2 heure. Et on peut le déguster sur du bon pain de petit épeautre, ou en sauce d’accompagnement de nos légumes du jour… pour farcir la moitié de l’avocat, pour tremper ses crudités… sur un blini de sarrasin…

Bonne dégustation…

à tenter, c’est irrésistible !

Faites vous plaisir…

 

stage de mai 2018

 

 

 

 

 

Et voilà le stage de mai qui se finit…

 

Le petit groupe de stagiaires a passé une belle semaine ensoleillée à Notre-Dame-de-Monts en alternant les balades entre plage et forêt. En début de semaine, plus de forêt en raison du vent ! Et nous avons clôturé les balades par une magnifique journée printanière à Noirmoutier… avec sieste sur la plage !

Un peu de méditation, un shoot de jus de légumes à l’extracteur, une balade quotidienne, des tisanes, des échanges autour de la santé et de la nutrition, du bon bouillon de légumes… Voici le cocktail de ressourcement de notre semaine de jeûne…

Chacune est rentrée à la maison dopée, allégée corps et esprit, rajeunie par cette semaine de jeûne…